CANON DE YAOUNDE

CAN volley-ball dames 2021 Le Cameroun se taille la part des lionnes.

La selection féminine camerounaise de volley-ball récolte, en plus de son titre continental, d’autres lauriers qui consolident sa suprématie africaine.

C’est avec une coupe pleine que le Cameroun repart de Kigali la capitale rwandaise. Dimanche 19 septembre 2021, les lionnes indomptables ont maté de coriaces kenyanes par 3 sets à 1. Les filles du coach Jean René Akono ont dû faire preuve de caractère à chaque set face au Kenya pourtant sèchement battu en match de poule 3 sets à 0 quelques jours plus tôt.

Après avoir gagné de haute lutte les 2 premiers sets (25-21 et 25-23), les nôtres vont flancher au 3ème (15-25). Ce qui va revigorer les Kenyanes. Les Malia Stars kenyanes font même la course en tête pour le 4ème set avant de se faire renverser au finish par les Camerounaises (25-23).

C’était dès lors le déclenchement de l’euphorie générale dans le camp des lionnes. Une troisième consécutive après celles de 2017 et 2019 toujours face au même adversaire kenyan par ailleurs nation la plus titrée. Ces Kenyanes peuvent même se targuer d’avoir été les seules à gagner un set face à des lionnes survoltées qui ont survolé la compétition.

Au plan individuel l’empreinte du Cameroun était également frappante avec 2 distinctions de choix. Le titre de meilleure joueuse de cette 21ème coupe d’Afrique des nations (CAN) pour la capitaine Christelle Tchoudjang Nana et celui de meilleure serveuse pour Laeticia Moma Bassoko.

Autre récompenses pour le Cameroun, la qualification directe pour les prochains championnats du monde en Pologne et aux Pays-Bas en 2022. Les reines d’Afrique vont représenter le continent noir en compagnie de leur traditionnelle victime kényane comme représentantes du continent noir.

La haute performance camerounaise est aussi la victoire du dévouement patriotique exemplaire d’une sélection conquérante et déterminée. Malgré les conditions de préparation pour le moins délicates et de quelques tensions de trésorerie dûes à des primes impayées, les lionnes ont donné la priorité à la fierté nationale. Pour les héroïnes qui rentrent au pays natal ce mardi 21 septembre, la coupe pleine, la patrie ne devra avoir pour seule alternative que de se montrer reconnaissante.

Par Thomas Olivier Belibi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *