CANON DE YAOUNDE

CANON-ARTA SOLAR RÉVÉLATIONS SUR UN MATCH FANTÔME !

En marge d’une réunion de travail, tenue au siège du club ces dernières heures, quelques responsables du club se sont exprimés sur la polémique autour du match amical international avorté.

Le match entre le plus prestigieux des clubs camerounais et l’actuel champion, et tenant de la coupe de Djibouti, n’a pas fini de faire jaser. En effet une facture du budget du match attribué au club camerounais, et des dénonciations des intermédiaires de la partie djiboutienne sur des exigences “surréalistes” et “méprisantes” de Canon ont déclenché une vague d’indignation sur les réseaux sociaux il y a quelques jours. Arta Solar 7 a engagé, depuis le 17 août dernier, une série de matches amicaux au Cameroun pour préparer sa future campagne en ligue africaine des champions.

Les dirigeants du Canon ont été surpris de constater sur les réseaux sociaux que leur club faisait partie des adversaires de l’équipe djiboutienne à travers des visuels publiés sur la toile. Après une enquête interne, il a été établi que c’est un “supporter” du club n’ayant aucune fonction officielle en son sein qui l’a engagé.

Selon Franck Ghislain Onguene, le responsable de la direction marketing et communication (DMC), le Canon a bel et bien été approché, mais après que certains “supporters” aient tenté de négocier le match à l’insu des dirigeants. De plus “la fameuse facture du match que l’on prête au Kpa-kum, et qui n’est pas signée, n’a jamais été produite par le Canon”, poursuit-il.

Emmanuel Nyangono, le directeur général, a porté à la connaissance de quelques collaborateurs, les échanges de sa messagerie WhatsApp avec un “supporter” du club l’informant que la rencontre avait déjà été négociée. Ceci au mépris de toute procédure administrative. Une attitude qu’il a condamnée avant de rejeter ces manoeuvres qui jettent le discrédit sur le club et son image.

Pour tout dire, le club, lorsqu’il a été officiellement approché, a rejeté la somme de 150 000 F CFA (cent cinquante milles) jugée dérisoire et insultante. La partie canonnière trouvant inapproprié que son prestigieux club soit mis au même niveau que des divisionnaires en terme de traitement financier.

Arta Solar floué par ses propres représentants ?

On peut se poser la question en écoutant le coach principal du Canon sportif de Yaoundé. Minkreo Birwe a fait part d’une conversation téléphonique avec un représentant d’Arta Solar qui souhaitait que le match se joue le 24 août. C’est à dire au lendemain du dernier match de Canon en Elite One. Une incongruité à laquelle une fin de non recevoir été opposée. Pire encore, des primes dérisoires de 1000f CFA pour chacun de ses joueurs lui ont même été soumises par le représentant djiboutien qui lui a par ailleurs promis une somme de 150 000 FCFA. Ceci afin qu’il puisse convaincre les dirigeants canonniers d’accepter de jouer à la date dite. D’autres sources au sein du Canon précisent que le club Arta Solar 7 a réellement proposé 1000 dollars, soit près de cinq cent mille (500 000) F CFA.

Le richissime club de Djibouti qui compte dans ses rangs les internationaux camerounais Alexandre Song, Idriss Kameni, Dany Nounkeu, et entraîné par leur compatriote Thomas Libih, s’est résolu à se rabattre vers le club APEJES de Mfou pour remplacer le Canon Yaoundé après ce fâcheux imbroglio. Le Kpa-kum de son côté réfléchit déjà à l’amélioration de son équipe pour la saison prochaine.

Par Thomas Olivier Belibi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *